Hidradénite suppurée: en savoir plus sur cette maladie rare

Hidradénite suppurée: en savoir plus

L'hydradénite suppurée est une maladie cutanée chronique et inflammatoire qui affecte généralement les aisselles, l'aine, les organes génitaux et les fessiers. C'est-à-dire des points où il y a contact de la peau avec la peau. Ce n'est pas contagieux !

Les raisons de l'apparition de la maladie ne sont toujours pas claires. Cependant, il est possible de la classer parmi les maladies auto-inflammatoires, c'est-à-dire dans le groupe où il existe une exagération de la réponse inflammatoire, qui endommage la peau et les structures qui lui sont liées.

Le traitement aide à contrôler le dysfonctionnement, mais il n’a pas de remède. Le problème nécessite un diagnostic médical, et peut durer toute une vie ou des années.




Les symptômes de l'hidradénite suppurée



  • Lésions enflammées et douloureuses, sous forme de bosses ou de nodules - capables de progresser jusqu'à l'ouverture et à la sortie du pus.
  • Nodules qui ont tendance à persister et à se reproduire. La même lésion peut s'enflammer et se décolorer plusieurs fois.
  • De nouvelles lésions apparaissent avec le temps, parallèlement aux anciennes.
  • Cicatrices sur les lésions plus anciennes.
  • Présence d'une mauvaise odeur dans les aisselles et de taches sur les vêtements en raison de l'élimination fréquente du pus.


Facteurs de risque, prévention et traitement



  • Plusieurs études indiquent que l'hidradénite suppurée est liée à l'obésité et au tabagisme. D'autres études suggèrent que la maladie peut être aggravée par une alimentation riche en graisses animales, en sucres et en glucides. Par conséquent, maintenir un poids adéquat et ne pas fumer sont des moyens importants pour prévenir ou améliorer la maladie.
  • Éviter la transpiration excessive dans les zones touchées et les vêtements serrés peuvent également être bénéfiques. Il a été signalé que l'épilation définitive au laser aide à prévenir l'inflammation alors qu'elle en est encore à ses débuts, car des éclairs puissants détruiraient les follicules pileux au point où l'inflation apparaît habituellement.
  • En ce qui concerne le traitement de l'hydradénite, on utilise des antibiotiques, un drainage, des médicaments dérivés de la vitamine A, des injections de corticostéroïdes et, dans certains cas, une intervention chirurgicale pour aider à maîtriser les symptômes.
  • Le traitement varie en fonction de la gravité du cas. Habituellement, cela inclut une hygiène correcte des parties affectées, ainsi qu'une perte de poids et une négligence des habitudes telles que le tabagisme.
  • Des antibiotiques peuvent également être administrés sous forme de crèmes ou de comprimés. Les contraceptifs hormonaux sont utiles chez certaines femmes et aident à lutter contre les crises.

Quand il y a des lésions chroniques avec des cicatrices, le traitement chirurgical est très fréquent car il peut empêcher le mouvement des bras et des cuisses, par exemple. Un autre moyen de soulager l'inconfort consiste à recourir à des médicaments immunosuppresseurs.


Hidradénite Suppurée: En Savoir Plus Sur Cette Maladie Rare

Post précédent
Next Post

0 commentaires: